Sommaire

La crépine est un filtre le plus souvent métallique (ou en matériaux de synthèse), de forme sphérique ou cylindrique qui se positionne à l’extrémité d’un tuyau d’aspiration de la pompe d’un puits ou d’un forage, afin d’exploiter l’eau. Il s’agit du premier filtre placé en amont de la pompe et destiné à arrêter les corps étrangers tout laissant passer l’eau afin de protéger la pompe.

Partons à la découverte des crépines pour pompes, dispositifs précieux pour protéger les installations de pompage.

Choix d'une crépine pour pompe

Le choix d'une crépine pour pompe se fait en fonction de plusieurs critères :

  • Résistance à la pression : le choix de la crépine s’effectue en fonction de la résistance attendue, car à la pression qu’exerce le terrain peut s’ajouter la pression hydraulique. Le type de la crépine est donc choisi en fonction des conditions géologiques et de la profondeur du forage.
  • Résistance à la corrosion : le degré d’agressivité des eaux souterraines oriente dans le choix du matériau de la crépine. Elle peut être constituée de PVC, de polyéthylène ou d’acier inoxydable, par exemple.
  • Géométrie des ouvertures : la crépine doit laisser passer le maximum d‘eau tout en arrêtant le sable et les particules. Un compromis est donc à trouver entre le risque de colmatage de fentes sous-dimensionnées et le passage de sables et de graviers. Les fabricants proposent une gamme d’ouvertures adaptée à toutes les formations géologiques.

Crépine pour pompe : une pièce plus ou moins complexe selon l’environnement

La crépine peut être plus ou moins complexe selon les fonctions qu’elle doit remplir : le diamètre de ses perforations peut être plus ou moins important et dépend de la pompe et de l’environnement d’aspiration (sable, débris). Il est aussi nécessaire de tenir compte de la perte de charge induite par la crépine.

Elle est souvent associée au clapet anti-retour, qui permet d’éviter le désamorçage des pompes ou le retour de la colonne d’eau.

Quant au forage, il est muni d'une crépine à sa base. Lorsqu’elle est située au fond d'un forage (ouvrage de 15 à 30 cm de diamètre réalisé à l'aide d'une foreuse, d’une profondeur pouvant aller de de quelques mètres à plusieurs centaine de mètres) la crépine assure la même fonction de filtration de l’eau en induisant des pertes de charge minimes. Elle doit également résister à la corrosion et à la pression et posséder une longévité maximale.

Crépine autonettoyante pour pompe

Les industriels proposent des crépines autonettoyantes à cage tournante, qui empêchent l'encrassement et le colmatage par les débris organiques.

Elles permettent le décolmatage continu, qui limite les risques de cavitation des pompes, l'encrassement des canalisations, ce qui entraîne une réduction des coûts de maintenance.

Les débris rebondissent sur le tamis tournant sans s'y fixer. Quand une feuille se colle sur le tamis, elle y reste uniquement jusqu'à ce qu'elle soit en face des jets qui la projettent hors du tamis. Ces crépines supportent des débits variés.

Crépine pour pompe : conseils pratiques

Entretien et prix

Pour l'entretien, il faut prévoir un système de relevage ou de démontage simple pour l'inspection régulière de la crépine.

Le prix va de quelques euros à 35 €, selon les caractéristiques pour les modèles les plus courants, et peut monter jusqu’à plus de 200 € pour des modèles plus élaborés.

Points à surveiller pour l’exécution des prestations

Le Bulletin officiel n°76 annexé à l’arrêté du 30 mai 2012, relatif à la composition du cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics de travaux de génie civil, précise les prestations  de ces travaux et permet à la personne responsable de suivre leur exécution.

Il indique notamment que, dans le cas de forage pour l’exploitation d’eau potable, la colonne captante doit être constituée : d’un massif additionnel, d’une crépine, d’une colonne de tubes pleins, d’une fermeture de fond.

Un massif additionnel peut comporter :

  • Un massif filtrant autour de la crépine. Il peut être prévu un massif particulier autour de la crépine (sable aggloméré, billes de verre, chlorure de polyvinyle, etc.).
  • Un massif de soutènement des terrains autour des tubes.

Ce document peut indiquer les caractéristiques techniques de la crépine, qui tiennent compte du débit à atteindre ou de la hauteur de la nappe à capter.

Les ouvertures de la crépine sont déterminées par une analyse granulométrique dans les terrains graveleux ou sableux.

Les documents peuvent préciser que la hauteur et la profondeur des crépines seront en fonction des échantillons de terrains et des constats hydrologiques. Il peut être prévu une fermeture de fond pour la crépine.

Pour en savoir plus :

  • Quelle est la réglementation du forage ? Ne creusez pas votre puits avant d'avoir creusé ce dispositif réglementaire très précis !
  • Nos spécialistes vous présentent les différentes techniques de forage : manuel, à eau, à percussion, à la boue, etc.

Aussi dans la rubrique :

Utilisation

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider