Sommaire

Capter et récupérer l'eau est légal avec l'utilisation de puits, grâce aux différentes techniques de forage : forage puits, forage eau ou puits artésiens, puits perdu ou puits d'infiltration et forage géothermie.

Toutes les techniques sont désormais accessibles.

Le puits d'infiltration : une technique de gestion des eaux pluviales

Que ce soit par absence d'égout ou par souci d'économie d'eau, il est possible de gérer ses eaux de toits grâce au puits d'infiltration.

Le puits d'infiltration remplace le principe du puits perdu, et permet de stocker temporairement l'eau de pluie, puis les évacue par infiltration dans le sol.

L'infiltration se fera différemment selon :

  • La nature du sol : plus ou moins perméable en fonction de sa composition.
  • Les dimensions du puits d'infiltration : ses dimensions sont comprises entre 2 m et 2,5 m.
  • La nature des matériaux utilisés lors de la construction du puits.

La technique de filtre de ce puits

En dehors des eaux de pluie, il est possible d'utiliser le puits d'infiltration, mais il faut alors prévoir un bac de décantation en amont : celui-ci retiendra les particules graisseuses ou autres débris avant de déverser à son tout es eaux filtrées dans le puits d'infiltration.

Le puits d'infiltration est rempli de matériaux poreux :

  • galets,
  • sable,
  • pouzzolane, etc.

Ces couches poreuses sont entourées d'un film géotextile qui retient les éléments les plus fins.

Les limites du puits d'infiltration : respectez la réglementation

L'installation d'un tel puits nécessite un respect strict des consignes :

  • Le puits d'infiltration doit être installé sur une partie basse du terrain ;
  • Il ne doit pas se situer pas dans une zone à infiltration réglementée : protection des nappes d'alimentation en eau potable ;
  • Les eaux collectées doivent être de bonne qualité ;
  • Le sol doit avoir une perméabilité suffisante :
    • Évitez autant que possible la présence de végétaux alentours.
    • Les racines pourraient boucher l'arrivée du puits ;
  • Si on se trouve en présence d'une nappe d'eau souterraine, le puits d'infiltration doit avoir une couche non saturée d'au moins 2 mètres entre le fond du puits et le niveau de la nappe.

Le puits d'infiltration : une technique simple et efficace

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous un tableau récapitulatif des avantages et des inconvénients du puits d'infiltration :

Avantages Inconvénients
  • Simplicité de mise en place et d'utilisation.
  • Emprise au sol très faible.
  • Pratiquement invisible.
  • Entretien indispensable et régulier : colmatage possible.
  • Stockage d'eau limité.

Attention à la pollution possible d'une nappe phréatique lors de la construction : si présence d'une nappe d'eau souterraine, le puits d'infiltration doit avoir une couche non saturée d'au moins 2 mètres entre le fond du puits et le niveau de la nappe.

Aussi dans la rubrique :

Types de puits

Sommaire

Le puits à ciel ouvert

Le forage d'un puits à ciel ouvert

Divers

Voir 2 articles de plus