Sommaire

  • La construction d'un puits en pierre : du travail de professionnels
  • La réfection d'un puits en pierre : la sauvegarde d'un patrimoine

Le métier de puisatier a pratiquement disparu : il ne nous reste plus qu'à apprécier le résultat de leur savoir-faire, notamment à travers les puits en pierre.

La construction d'un puits en pierre : du travail de professionnels

Il est avant tout nécessaire de déterminer le futur emplacement du puits en pierre : la présence d'eau peut être découverte grâce à un sourcier ou l'étude d'un hydrogéologue.

Une fois l'emplacement choisi, les étapes de construction suivent un savoir-faire ancien :

  • Déterminer la circonférence du futur puits : tracer au sol le cercle de dimension souhaité.
  • Installer une chèvre de manutention et creuser : les vingt premiers centimètres doivent être creusés avec soin afin d'obtenir un aplomb correct.
  • Installer une ou deux buses en étage : la buse est un ouvrage constitué d'un conduit de forme cylindrique fait de béton, de métal ou de PVC, qui permet la circulation l'eau.
    • À défaut de buse, il est possible d'installer un grillage, plaqué contre la paroi, sur lequel on projette du béton.
    • La pose d'un blindage est impérative si l'on souhaite sécuriser son chantier.
    • Il est également possible de créer un blindage fait de planches d'une longueur variant de 1,50 m à 2 m de hauteur posé verticalement et que l'on serre contre la paroi du cylindre. Le serrage peut se faire par un cercle extensible en fer.
  • La sécurisation du puits en dur, et donc en pierre, se fait à partir du captage d'eau.
  • La maçonnerie se poursuit jusqu'en haut du puits.
  • Une margelle est ensuite construite : elle évite que les déjections animales ou autres déchets ne polluent l'eau du puits.

Une fois le puits terminé, il est possible d'y insérer des adaptations fonctionnelles :

  • un déversoir intérieur,
  • un reposoir à seau sur le devant, etc.

Le métier de puisatier disparaît peu à peu. Pour vous renseigner sur les professionnels de votre région, vous pouvez vous rapprocher de l'A.S.E.P.S (Association pour la Sauvegarde et l'Étude du Patrimoine Souterrain).

La réfection d'un puits en pierre : la sauvegarde d'un patrimoine

Un puits peut continuer à fonctionner malgré de nombreuses fissures ou un mur de pierre en mauvais état : il est alors possible de le réparer.

La méthode utilisée dépendra de la profondeur du puits.

Vous pouvez dans un premier temps installer une pompe de surface : la pompe immergée est souvent impossible à installer, à cause des gaz.

Pour le premier nettoyage, il est également possible d'utiliser une pompe de chantier qui aspirera les déchets :

  • boue,
  • gravier,
  • vase, etc.

Si la boue ou la vase est épaisse, il convient de la mélanger avec de l'eau pour la rendre plus fluide.

Si vous ne trouvez pas de pompe à louer, il vous reste la solution « musclée » : une personne se place au fond du puits avec un seau, et une autre personne travaille à l'extérieur avec une chèvre, une corde et une poulie.

Aussi dans la rubrique :

Construction

Sommaire

Les grandes étapes de réalisation

Les étapes de la construction d'un puits
Voir 2 articles de plus

A qui s'adresser pour la construction d'un puits ?

Les entreprises de forage