Sommaire

Tout comme l'hydrogéologue, le sourcier travaille à la recherche de l'eau souterraine.

Il semblerait que certaines personnes soient plus sensibles que d'autres à la présence de l'eau et fassent donc de meilleurs sourciers.

Le matériel du sourcier : simplicité et efficacité 

Nous retrouvons des traces du métier de sourcier dès le début du XVe siècle en Europe.

L'outil du sourcier était déjà utilisé dans l'antiquité, dans le cadre des recherches divinatoires.

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous les différents outils du sourcier, ainsi que leurs principales caractéristiques :

Type d'outils Composition Mode d'emploi
Baguette en Y Les baguettes de sourcier peuvent être :
  • en métal :
    • laiton,
    • cuivre, etc.
  • en plastique,
  • en fibres,
  • en bois :
    • saule,
    • noisetier, etc.
  • Tenir la baguette par les deux extrémités de l'Y. Les mains doivent être tournées paumes vers le haut : les pouces bloquent l'extrémité de chaque branche.
  • Maintenir la baguette à l'horizontale dans une position souple et flexible.
  • Traversée du terrain à exploiter.
  • La baguette se dirige vers le sol : la source est détectée !
Baguettes parallèles en L Exclusivement en métal, notamment en cuivre.
  • Les baguettes en L vont par deux.
  • Elles sont montées sur poignées souples, ce qui facilite un mouvement de rotation lorsque le sourcier trouve de l'eau.
Pendule Chaîne en métal au bout de laquelle pend un balancier.

Le pendule est promené au-dessus du terrain exploité.

Lorsqu'un pendule se met à se « balancer », il réagit au-dessus du point d'eau.

Antenne de Lecher Cet outil est composé :
  • d'une règle de 18 centimètres graduée,
  • d'un curseur coulissant sur deux fils en boucle.
  • Cette règle permet de travailler de plusieurs façons, en fonction du réglage du curseur.
  • Les mains se positionnent de la même façon qu'avec la baguette en forme d'Y.

La clé du succès pour le sourcier : la concentration mentale

Introduction

L'outil choisi par le sourcier ne va pas, à lui seul, déterminer la présence d'eau sur un terrain.

  • Le sourcier doit également faire preuve d'un certain don, ainsi que d'une concentration mentale importante.
  • L'outil joue un simple rôle dans la détection de l'eau : son mouvement serait provoqué par une variation du champ magnétique terrestre.

La présence d'eau pourrait ainsi modifier ce champ magnétique pour que des personnes le perçoivent. Le sourcier est alors capable de définir :

  • la présence de l'eau ;
  • la quantité ou le débit d'eau ;
  • la profondeur de la veine.

Il semblerait qu'une certaine sensibilité soit nécessaire pour percevoir ce champ magnétique : c'est cette sensibilité qui compose tout le don du sorcier.

Sourcier : une science contestée

Aucune des études menées dans ce sens n'a pu prouver l'efficacité réelle d'un sourcier.

  • Il semblerait que le hasard produise une quantité identique de résultats positifs sur la recherche d'eau.
  • Le mouvement de la baguette ou du pendule s'expliquerait alors par un pouvoir d'autosuggestion.

Pourtant, de nombreuses personnes font encore appel aux sourciers et en sont très satisfaites.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Démarches

Sommaire