Sommaire

Le surpresseur puits est un ensemble d'équipement comprenant une pompe sous pression et un ballon forage. Il permet d'atteindre un débit d'eau suffisant en toutes circonstances.

Le surpresseur puits : un équipement moderne et efficace

Le groupe surpresseur est composé de plusieurs équipements. Vous trouverez ci-dessous un tableau explicatif de sa composition :

Composition du surpresseur Explications
Un vase d'expansion Il s'agit d'une sorte de réservoir d'eau équipé d'une vessie d'air ou d'azote qui maintient la pression.
Une pompe Elle achemine l'eau du puits vers le haut de la colonne.
Un contact manométrique
  • Il sert à stopper la pompe lorsque la pression nécessaire à l'expulsion de l'eau est atteinte.
  • Lorsque celle-ci est trop basse pour faire jaillir l'eau, le contact manométrique se remet en marche.
Un filtre à cartouche Il filtre les impuretés présentes dans l'eau du puits.
Un clapet anti-retour Il permet que l'eau du vase d'expansion ne soit pas refoulée et ne reparte vers le puits.

Pour assembler ces éléments, il suffit d'utiliser la plomberie traditionnelle :

  • Tuyaux en cuivre ;
  • raccords à visser ;
  • tubes en Polyéthylène Réticulé : ces tubes, issus de la plomberie moderne, sont idéaux pour les grandes longueurs.

Le vase d'expansion du surpresseur : à choisir en fonction des besoins

Il y a une différence entre l'utilisation de l'eau pour alimenter les WC ou un lave-linge, et l'utilisation alimentaire.

Le réservoir sera choisi en fonction de cette utilisation :

  • une membrane ne peut accueillir que de l'eau non potable, car la présence de la paroi métallique peut favoriser un développement microbien :
    • alimentation WC ;
    • alimentation chauffage, etc.,
  • une vessie peut accueillir de l'eau potable : le métal est remplacé par un caoutchouc naturel ou un plastique de qualité alimentaire.

Comment choisir un surpresseur puits ?

Le choix d'un surpresseur se fera selon deux critères :

  • La hauteur manométrique :
    • Il s'agit de la hauteur en mètres entre les éléments alimentés en eau (WC, machine à laver, etc.) et le niveau le plus bas du puits.
    • Si cette hauteur est supérieure aux caractéristiques du surpresseur, il risque de se détériorer rapidement par phénomène de cavitation.
  • Le débit de la pompe et son volume :
    • Le débit entrant, c'est-à-dire le débit que peut fournir le surpresseur, doit être supérieur au débit parasite (qui est le débit total utilisé par les équipements).
    • Si ce n'est pas le cas, il faudra ajouter un réservoir supplémentaire sur le réseau pour augmenter la masse d'eau de réserve : c'est le réservoir tampon.

L'entretien du surpresseur puits : les bons gestes

Le surpresseur doit être vérifié au moins une fois par an. Les vessies peuvent éclater, surtout lorsque la pression est élevée.

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif des bons gestes à effectuer :

Entretien Explications
Contrôle annuel du vase d'expansion
  • Faire tomber la pression de l'installation à zéro par le robinet de vidange. Le manomètre doit être sur zéro.
  • La pression du vase d'expansion doit elle aussi être sur zéro : si ça n'est pas le cas, refaire tomber la pression en rouvrant la vidange.
  • Vérifier la porosité du caoutchouc.
  • Remettre la pression souhaitée.
Régler le surpresseur Ce réglage s'effectue sur deux éléments :
  • la pression de pré-gonflage du ballon ;
  • le pressostat.
Dans l'idéal, la pression du ballon doit être égale à la pression minimum du pressostat.

Aussi dans la rubrique :

Utilisation

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider